10 mai 2020,
 Off

Prévoir plus loin que le bout de son nez, santé financière auto

Les bonnes années financières nous font quelques fois oublier nos bonnes habitudes comme celle de faire attention à nos dépenses non-essentiels. Les revenus vont bon train et nous donne du « lousse » ce qui fait en sorte que nous profitons de la vie de toutes les façons possibles.

Mais il est là aussi le problème, nous manquons de santé financière auto. Comme par le passé, les bonnes années économiques devraient être vues comme l’été et les récessions comme des hivers. En gros, durant l’été on fait des récoltes en espérant passer au travers de l’hiver avec nos réserves de denrées.

Pourquoi ne pas faire de même avec notre budget auto?

dette auto financement

Ce qui m’amène aux voitures. Comme vous le savez, les occidentaux adorent leur vie basée sur l’automobile. C’est d’ailleurs pourquoi pour eux, le poste de dépense lié à un véhicule est très élevé et parfois même trop.

C’est dur de faire de l’épargne lorsqu’on a une voiture ou une camionnette qui siphonne tout le budget. Le pire est que rien de ce montant ne restera à vous comme un actif tangible. Souvent, les gens paient des mensualités minimales qui finissent par représenter l’usure du moment. Donc au final, quand l’auto est payée, elle est bonne pour la casse… ou presque.

La voiture neuve est une drogue

Une voiture neuve est un puit sans fond. Elle est aussi comme une drogue car elle procure un plaisir unique au moment de l’achat et c’est pourquoi plusieurs en viennent à remplacer leur voiture aux 3 ans environ.

Malheureusement, comme une drogue également, l’effet magique dure beaucoup moins longtemps que l’effet dévastateur des finances.

La voiture est un outil pour la santé financière auto

Un véhicule à la base est un outil qui sert à se déplacer sans plus. C’est comme un marteau qui peut frapper des clous. Ça a l’utilité précise de nous transporter du point A au point B. Tristement, avec le temps, l’auto est devenue un instrument de statu social pour se montrer ou donner une impression particulière aux gens qui nous entourent.

Un courtier immobilier m’a déjà dit: “j’ai pas le choix Christian de m’acheter une belle voiture. Si j’arrive chez les clients avec une vieille corolla, les gens diront que je ne suis pas un bon courtier, que je ne réussis pas”.

Quand on considère la voiture comme un outil, le raisonnement face à la voiture est beaucoup plus simple. On achète ce que l’on a besoin un point c’est tout. Étant donné que ce raisonnement exclut l’interprétation de votre statu social par des voisins, on peut garder la voiture tant qu’elle fonctionne.

La philosophie de l’auto outil est directement liée à son côté essentiel. L’importance d’être fonctionnel prime d’abord et il est donc important d’entretenir et de réparer pour veiller à la longue durée de vie de cette dernière.

La dépréciation de l’auto

Les voitures neuves ou très récentes ont toutes une particularité commune, celle de la dépréciation importante et rapide. C’est cette chute de valeur accrue qui peut mettre certains dans l’embarras.

Pourquoi? C’est simple.

C’est parce que pendant plusieurs années, le bien que vous avez appelé voiture perdra beaucoup plus de valeur que le solde du prêt qui s’y rattache. De sorte que toute transaction dans les premières années de votre prêt (ex : pendant 5 ans sur un prêt de 8 ans) s’avèrerait être une perte d’argent massive.

Beaucoup de gens ne comprennent pas la dépréciation et les pièges l’entourant. Elle n’est jamais abordée dans une discussion avec un vendeur et rare sont les conseils de ceux qui vous entourent là-dessus incluant votre prêteur (ex : banque).

C’est pourquoi les gens qui sont les plus pauvres ont souvent le réflexe de recourir à l’auto neuve mais avec des termes atrocement longs pour se permettre d’arriver dans leur budget serré. Ceci s’avère être une énorme erreur au moment où des contraintes de manque de fonds pour faire des entretiens, des achats de pneus, faire face au malchance (ex : accident) font surface. Les gens tombent donc dans une foire d’empoigne, ils sont pris au piège mais il est trop tard.

Définition d’un bazou, auto usagé payé qui n’est pas tendance

Bien évidemment, cette expression est relative. C’est comme l’adjectif beau ou laid. Dans le cas d’un véhicule, un milliardaire pourrait s’acheter une Porsche et la considérer comme un bazou. Quant à moi, une sous-compacte à 1000$ ferait office de bazou.

Le titre parle d’un bazou mais cela se voulait accrocheur. Le principe était simplement de vous convaincre de vous distancer de l’achat aveugle de voiture neuve. Quand on sait qu’une voiture perdra 40% de sa valeur dans ses deux premières années de vie, ça donne une bonne idée du gaspillage d’argent.

L’idée est alors de conserver sa voiture idéalement jusqu’au dépassement du 10 ans ou 200,000 km. Ces deux barrières symboliques signifient souvent un âge vénérable pour une voiture. Mais ce mythe est complètement faux. Pour une voiture entretenue, il n’y a rien de vénérable à 200,000 km. Personnellement, je roule qu’avec des voitures de 250,000 km et plus présentement et aucune d’elle ne m’inspire pas confiance.

L’entretien d’une voiture

Passé dans cette zone fait peur à bien du monde car les gens se font raconter toute sorte de choses et ils finissent par se convaincre que de remplacer la vieille bagnole pour une neuve va leur assurer une sécurité et une béatitude absolue.

Le mécanicien en moi qui voit des milliers de voitures par année veut alors vous dire ceci : L’âge ou le kilométrage d’une voiture ne veut rien dire. Certaines voitures sont mortes à 80,000km et d’autres ont franchies le million de kilomètre.

Ce qui différait dans les deux exemples est la qualité de l’entretien effectué. Les gens négligent de façon souvent honteuse et ensuite accuse l’auto de ne pas être à la hauteur.

Saviez-vous que les avions que vous prenez pour aller en voyage pour vous payer du bon temps sont souvent beaucoup plus vieilles en âge que vos véhicules en plus de faire des journées de travail complètes? Ce qui les rend fiables, c’est L’ENTRETIEN.

Le comptable d’abord, la santé financière auto

Les émotions ne devraient pas diriger tout le dossier dans la gestion du moyen de transport de la famille. Vous devriez avoir une analyse un peu plus froide visant à combler des points précis d’un besoin essentiel, celui de sa déplacer.

En gros, le budget familiale ou personnel devrait dicter le début de l’achat et non l’inverse. La voiture devrait s’ajuster à l’argent disponible et non l’inverse. elle ne doit être choisie émotionnellement pour ensuite trop piger dans le budget au risque de sabrer dans d’autres dépenses importantes.

Certaines personnes pourraient même de rendre compte que la voiture est même trop onéreuse pour elle. Ça tombe bien, à cette étape, il n’est pas trop tard.

Les grosses dépenses auto se tiennent en gang

Ça semble un peu ridicule mais quand on l’explique ça se tient. Certains achats apportent leur lot de dépenses collatérales. Pour un cellulaire, il y aurait un paiement mensuel pour la ligne et les données, et bien pour l’auto, y’en a un dégât!

Les voitures neuves sont ce qu’elles sont : neuves! Donc elles ont des frais d’assurances qui vont avec. Quand on a un prêt sur celle-ci, le prêteur exige d’être bien assuré et cela a un prix. Il n’est pas surprenant de payer de deux à trois fois le montant de la prime d’une voiture de dix ans juste pour l’assurance.

Ensuite, il y a des entretiens qui peuvent paraître plus rare mais malheureusement, le coût des pièces et les travaux de réparations plus long peuvent faire en sorte que vous n’aurez pas d’économie importante sur ce côté. Par exemple, les voitures âgées de 10 ans qui auraient un alternateur à remplacer auraient pour la plupart 1.5 heures d’ouvrage pour le remplacement alors que les voitures récentes, ce serait le double de temps. Même si votre alternateur est garanti pour le moment, il ne l’est pas plus de 4 ans*.

Les fameux pneus de dimensions « trendy » font souvent rager les gens qui ne se sont pas méfié lors de l’achat. Plusieurs sont passé du simple au triple dans leur facture de pneus neufs parce qu’ils avaient acheté un beau modèle récent avec des jantes sport ou limited!

Il y en a d’autres mais je passe pour ne pas faire dériver le sujet 🙂

Les taxes de ventes sur l’achat de voiture neuve

Derrière un gros achat se cache toujours une bête que l’on ne veut pas voir. L’achat d’une voiture neuve occasionne une double-taxe totalisant 15%. C’est un montant incroyable sur les montants demandés aujourd’hui (ex : ente 30,000$ et 45,000$). On peut donc penser que vous aurez environ 5000$ dollars de taxes à payer pour avoir … rien en retour, que du vent.

De plus, l’insulte à l’injure est que vous payerez des intérêts sur vos taxes via votre emprunt bancaire.

Les intérêts sur un prêt auto

Tant qu’à parler de finance auto, l’un des désavantages d’avoir une voiture très récente, c’est d’avoir généralement un prêt qui s’y rattache car c’est un très gros montant.

Les intérêts est l’un des plus gros postes de dépense à lui seul, c’est quand même incroyable. Quand on y pense, c’est désolant et déstabilisant. Des milliers de dollars partis en fumée parce que l’institution doit se faire de l’argent pour vous avoir prêté de l’argent.

Voici l’exemple suivant d’un prêt simulé sur un calculateur :

L’achat d’une voiture dont la facture serait de 40,000$ total avec les taxes et tout le reste une fois votre comptant donné ou le retour de votre vieille voiture. Vous êtes serré financièrement et vous décidez de mettre le prêt sur 84 mois. Selon votre institution ou votre concessionnaire, le taux d’intérêt est de 3,99%. Hé bien, attachez votre tuque, vous payerez un total de plus de 5900$ d’intérêts en plus du 5200$ de taxes!

Calculateur en ligne pour l’exemple

Tout cet argent est perdu dans l’univers sans avoir eu rien en retour si ce n’est que d’avoir une voiture neuve avant d’avoir eu les moyens de l’avoir. Vous ne croyez pas que tous ces pertes peuvent nuire au reste du budget?

Pourquoi un bazou, pourquoi un vieux char

La vieille voiture est géniale pour le budget. Elle ne cache pas de dépenses administratives (taxes, intérêts, etc…). Bien sûr, si vous choisissez d’acheter usagé, vous aurez une des deux taxes. Mais si vous ne faites que conserver la vôtre, il n’y a pas aucune transaction.

Quelquefois, la meilleure transaction est celle qu’on ne fait pas 😉

Si vous avez bien acheté à l’époque et que la voiture convient à vos besoins essentiels, je suis en droit de penser que votre voiture n’a pas vraiment de raison d’être débarrassé de sitôt. La garder est une économie en soit simplement pour avoir éviter les taxes de la transaction.

Ensuite, comme mentionné plus haut, les assurances sont plus basses, vous pouvez vous permettre de laisser aller le volet couverture pour collision pour abaisser le coût davantage.

Très souvent, les coûts d’entretien stagnent car les voitures de plus de dix ans ont beaucoup plus de choix de pièces (usagées, jobber, et neuve oem). Souvent, la courbe des frais revient un peu sur elle-même.

Les pneus sont donc aussi dans des dimensions qui s’avèrent plus standards et beaucoup plus abordables.

Je pourrais même ajouter que les voleurs et les vandales ne sont pas attirés particulièrement par votre voiture et que par conséquent, vous éviter d’autres malheurs.

L’épargne auto se transforme en arme puissante

Contrairement à la personne pauvre qui ne détient aucune épargne et qui doit emprunter dès la première dépense importante, l’épargnant a une arme redoutable en finance auto.

Cet argent qu’il détient lui procure des munitions qui lui permet d’être patient, d’être indépendant des prêts et des intérêts. Chaque prêt qu’il ne contracte pas est un boni que l’autre ne peut profiter.

S’il est futé, il fera tout ce qu’il faut pour diminuer ses emprunts au point de les éviter totalement ou presque. Dans le cas d’une voiture, le « bazou » est dans sa mire.

Je l’avoue je suis rendu comme ça. On parle de moi ici. Je déteste mettre de l’argent dans le feu pour les voitures qui déprécient trop vite et je me fais un honneur de ne pas tomber dans le piège.

Plusieurs trucs peuvent aider des gens comme moi. On cherche à profiter des erreurs des autres. Acheter d’occasion est bien mais acheter usagé à gros rabais c’est encore mieux.

L’un des trucs est de viser des cas de vente liquidation d’une succession, d’une faillite d’entreprise ou d’une personne que l’on connait que l’on sait de confiance. Idéalement, faut chercher des occasions qui contiennent même des inclus intéressants comme les pneus d’hiver ou un attache-remorque par exemple. Toutes des choses qui auraient été payées plein prix sur une voiture neuve avec taxes et intérêts.

Attention, nous cherchons tout de même des autos avec une carrosserie propre et solide. Au Québec, plusieurs mauvais achat sont effectués car la rouille a déjà fait son œuvre.

Quelqu’un d’ingénieux et qui prend soin de ses choses pourrait rouler avec une voiture de 10 ans pour pratiquement rien par année. Bien sûr, il ne faut pas être radin sur l’entretien car la prévention est la clé pour durer. Mais encore aujourd’hui, plusieurs on la tête dure.

Encouragement sur la santé financière auto

Vous êtes capable tout comme moi de travailler sur ce dossier jusqu’à réussir l’indépendance financière automobile. Celle d’être au-dessus des prêts et des taxes. Celle qui vous donnera plein de dollars supplémentaires pour des besoins familiaux probablement plus utiles pour tous.

Bonne chance.

Autres liens intéressants sur les finances automobile

Santé financière auto ou finance auto 10-5-2020

Comments are closed.

418-627-0058 ou prise de rendez-vous en ligneCliquez ici