2 septembre 2018,
 Off

Voyez comment faire une recherche pour l’historique auto

Le principe de base de l’historique auto est simple. Lorsque vous achetez une voiture d’occasion, il faut savoir qu’il y a plusieurs pièges. Les autos ont tous une vie avant vous et elles ont peut-être des squelettes dans le placards.

L’idée est de dénicher les informations majeures qui pourraient tout changer. Lisez ce qui suit pour comprendre.

RDPRM, le registre des droits personnels et réels mobiliers

rdprmHistorique auto #1 Le RDPRM (Registre des droits personnels et réels mobiliers) est primordial en terme de vérification lors de l’achat d’une auto usagée ou autre véhicule d’occasion. Ce petit 3 dollars d’investissement pourrait vous faire économiser plusieurs milliers de dollars.

En fait, lorsque vous achetez une voiture, vous devenez propriétaire de ce qui y est rattaché administrativement. Donc, si la personne qui vous le vend n’avait pas finit de le payer, vous deviendriez le propriétaire de la dette automatiquement en prenant possession du véhicule. C’est à faire très attention.

En fait, une personne a légalement le droit de vendre un bien dont il est propriétaire. Donc, une voiture dont l’immatriculation est à votre nom vous donne le droit de la transiger à la SAAQ. Mais s’il reste un montant à payer sur cette voiture quelque part, la SAAQ considère cela comme un volet à part que l’acheteur a la responsabilité de vérifier.

Exception à la règle

Autre fait important: Il existe des lois d’exception. Comme par exemple, la fourrière détient des droits particuliers concernant le RDPRM. Si une voiture est détenue pendant longtemps à la fourrière et non réclamée, la fourrière devient propriétaire du véhicule. Cette dernière réclame son droit et se payer à même la voiture pour les frais d’entreprise et de remorquage.

Bref, elle a le pouvoir le délier les liens financiers des créanciers avec la voiture. La loi considère que le propriétaire de la voiture ou le créancier aurait dû faire les démarches pour sortir la voiture à temps. Passé un certain délais, la fourrière saisie le bien. Prenez-en bonne leçon et sachez que la fourrière n’est pas une garderie, elle a des pouvoirs et compte bien les utiliser.

Carproof

rapport carproof voiture usagée

Historique auto #2 Le carproof est une autre façon de se défendre contre les gens mal intentionnés qui rôdent dans le domaine des voitures usagées. Pour ceux qui ne le savent pas, il y a plusieurs personnes qui cherchent à se départir de véhicules usagés qui n’ont pas de très beaux passés. Certains ont eu des accidents, des infiltrations d’eau ou du vandalisme important et même des volés retrouvés. Dans tous ces cas, la très grande majorité des traces d’événement sont présentes dans tous les rapports du carproof. Même si vous payez pour ce rapport, vous pourriez encore là sauver beaucoup d’argent en évitant d’acheter le pire des rafiots.

Par contre, ce n’est pas parfait, Carproof ne peut pas vous aider dans les situations suivantes
  • Il peut y avoir des événements non déclarés si:
    • L’assureur n’avait pas le dossier de ce véhicule au moment des dommages.
    • Le propriétaire a payé lui même les frais des réparations.
    • Personne n’a déposé de réclamation à l’assureur.
  • Il peut y avoir une réclamation rejeté avec un propriétaire qui n’a pas fait de suivi.
  • Il pourrait y avoir un dossier de police de garage. Les renseignements de réclamation ne seraient pas disponibles.
  • L’assureur qui prend en charge le dossier qui ne partage pas ses informations à Carproof.
  • Des dommages sont causés à la voiture mais le dossier n’est pas terminé. Les montants ne seraient pas versés. Carproof ne déclare pas ce genre d’information. Il faut donc être prudent.
Effectuez toutes les vérifications

Historique auto #3 Sachez-le, une auto usagée a autant d’histoires que de kilomètres au compteur. Pour éviter les mauvaises surprises, heureusement, il existe plusieurs moyens de s’informer sur son passé avant d’acheter!

odomètre kilométrage voiture occasion

Attention! Il est important de dire que; UNE GRANDE PROPORTION des véhicules usagés ont des odomètres trafiqués, modifiés, reculés. C’est hautement illégal et il est impossible de savoir combien exactement. Mais c’est pour cela qu’il faut faire des vérifications et des inspections. Si les gens regarderaient moins le kilométrage comme unique comparatif, il y aurait moins de manipulation d’odomètre. Mais il faut croire que les fraudeurs réussissent mieux à vendre en bas kilométrage à coup sûr.

Demandez à voir le dossier d’entretien de l’auto

Historique auto #4 Cette lecture peut rapporter plusieurs informations intéressantes. En gros, toutes les voitures ayant eu des entretiens assidus et réguliers ont comme par hasard des preuves d’entretien qui viennent avec. Si ce n’est pas le cas, évitez donc les problèmes facilement évitables.

Mettez la main sur le dossier de la SAAQ

saaq société assurance automobile du Québec

Pour un prix dérisoire, la SAAQ vous donne accès au dossier de l’auto que vous convoitez. Cela vous confirmera notamment l’identité de tous les propriétaires antécédents et la durée des possessions. Mettant aussi au grand jour les faux particuliers.

Important : vérifiez la présence de mentions comme « reconstruite » ou « gravement accidentée ». Cette mention est au dossier quand une voiture est déclarée “perte totale” ou “gravement accidentée” et qu’un assureur ne désire pas faire réparer la voiture lors d’une réclamation. Ces voiture sont alors vendues à des commerçants qui sont spécialisés dans les reconstructions de voitures gravement accidentées. Ces voitures sont refaites et repeintes et ensuite, elles passent une inspection de la SAAQ. Elle peut donc revenir sur le marché des voitures dites “fonctionnelles”. Par contre, cela affecte fortement leur valeur et leur fiabilité à long terme. C’est pourquoi il est important de la savoir avant d’acheter.

Où obtenir le dossier de la SAAQ :

• Chez un mandataire de la SAAQ
• Dans un centre de services de la SAAQ
• Sur la page “Dossier d’un véhicule” du site de la SAAQ

Renseignez-vous sur le vendeur

Pouvez-vous faire confiance aveugle au vendeur de l’auto? Renseignez-vous sur un commerçant sur le site de l’Office de la protection du consommateur (OPC). Vous verrez si le profil du vendeur contient des plaintes de consommateurs.
Important: Si le vendeur n’a pas de profil sur le site de l’OPC, sauvez-vous – ce vendeur travaille sans permis!
Si le vendeur est membre de l’AMVOQ ou de la CCAQ, sachez qu’il détiendra non seulement un permis délivré par l’OPC, mais qu’il respectera en plus un code d’éthique. Cela peut être interprété comme un sceau de confiance.

Autres liens intéressants sur les finances automobile

Comments are closed.

418-627-0058 ou prise de rendez-vous en ligneCliquez ici