29 août 2018,
 Off

Voici pourquoi ne pas acheter de pneus neufs chinois?

La réponse est simple. Les pneus de voiture sont un élément important au niveau de la sécurité sur la route. Le problème avec les pneus chinois, c’est qu’ils ne passent pas de tests rigoureux. Ces manufacturiers produisent dans le seul et unique but de faire un pneu extrêmement abordable.

pneus chinois

L’expression “pneus chinois” est rendu un peu dépassé. Les fabricants de pneus utilisent des usines dans tous les pays même en chine. Ça vient complexifier la façon d’interpréter la qualité d’un pneu. On pourrait les appeler les pneus asiatiques “trop” abordables.

Bizarre? non. Faire un peu très durable et très sécuritaire est très dispendieux et complexe. Vous comprendrez que lorsque, pour une même grandeur, les compagnies de pneus chinois réussissent à vendre des pneus 2,5 fois moins cher qu’un Michelin, ils ne peuvent assurer d’avoir une qualité acceptable.

C’est ça le point, les pneus sont trop importants pour oser “essayer” ce genre de ronds noirs louches. La sécurité de tous est compromise avec ce genre de pneus mal conçus et mal contrôlés.

Cet objectif qui se voit facilement car certains de ces pneus chinois sont jusqu’à plus de 2.5 moins cher qu’une grande marque. Évidemment cela nuit grandement à tous les aspects importants lors de la construction de ces pneus chinois. Les “pneus chinois” est un terme galvaudé et cela inclut d’autres pays émergents.

Nous pouvons les reconnaître surtout par le prix et leur absence dans la liste des pneus disponibles chez les grands du domaine.

Que la compagnie utilise des vieux moules imitant les anciens crampons de blizzak par exemple n’est pas la fin du monde. Par contre, que le caoutchouc utilisé pour un pneu d’hiver soit aussi dur que celui d’un pneu d’été n’est pas sécuritaire.

Mauvais pneu égal retour en arrière

En fait, la qualité des pneus chinois d’aujourd’hui ressemble aux pneus d’il y a 30 ans passé. Une très mauvais technologie au niveau du mélange de “compound”. Le constructeur est alors forcé de faire les fentes du dessin de semelle dans le moule jusqu’à seulement 50% de la profondeur total des blocs de crampons. Cela fait en sorte que ces pneus ont l’air complètement finis à 65% d’usure. Alors qu’un Michelin semble encore bon jusqu’à ses deux derniers millimètres d’épaisseur.

On fait un pneu en assemblant une multitude de couches de matériaux. Des caoutchoucs synthétiques et naturelle, du nylon, du polyester, de l’acier et bien d’autres produits. Pour arriver à ces prix, ces fabricants doivent couper énormément.

De plus, les séquences précises de moulage par les fours sont cruciales pour la qualité de vulcanisation et les tests de qualité finaux aussi. Des points qu’ils ne peuvent pas rendre avec la même qualité.

Si vous voulez y aller au pneus chinois, pensez-y deux fois, ce n’est pas des nouilles 😉

 

Comments are closed.

418-627-0058 ou prise de rendez-vous en ligneCliquez ici