7 juin 2018,
 Off

Entretien du différentiel

  • Obtenez de gros rabais pour vos entretiens
    Demandez-les maintenant!

    Certi-pro encore une fois devant!
    Les meilleurs prix à QUÉBEC!

Le différentiel automobile

huile de différentiel
Le différentiel sert à transmettre la puissance qui arrive de la transmission par l’arbre de celle-ci vers les roues. Il a une tâche particulière car les roues ne doivent pas virer  à la même vitesse la plupart du temps dû aux virages et aux conditions routières.

Si vous tournez avec votre voiture, il faut savoir que vos roues d’un même essieu décrivent des cercles de grandeurs différentes. Donc, l’un des deux cercles est plus grand que l’autre et cela confirme que la vitesse d’une roue est supérieure à l’autre puisque qu’elle arrive au même lieu à la fin.

Tout cela est possible grâce au différentiel qui peut transmettre une traction par ces roues tout en leurs permettant de travailler indépendamment l’une de l’autre. Le tout est lubrifié par une huile à engrenage qui est essentiel au fonctionnement.

Les types de différentiels

Il existe plusieurs stratégies dans l’automobile.

  • La propulsion (différentiel arrière seulement)
  • La traction (différentiel avant mais souvent intégré à la transmission appelée “boîte-pont”)
  • Le 4×4 (Deux différentiels, un avant et un arrière alimentés par un boîtier de transfert)
  • Les tractions intégrales (la plupart sont munis d’une boîte-pont qui alimente un différentiel arrière en plus)
  • autres (système non conventionnel dont ceux des hybrides ou électriques qui utilisent des moteurs-différentiel ou autres)

L’automobile est en constante évolution et elle ne cesse de nous impressionner. Chaque année, des nouvelles conceptions fraîchement arrivée sur le marché font en sorte que certaines voitures de démarquent du lot.

Par contre, nous pouvons quand même expliquer la grosse base traditionnelle.

La propulsion

La propulsion était un système fréquemment utilisé par le passé. Simple et robuste, il était préconisé pour une mécanique simple et facile d’entretien. Par contre, ce genre de principe est désagréable à conduire lors de conditions hivernales.

La traction

La traction est celle qui a suivi comme étant la plus populaire. elles ont poussées comme des champignons dans les années 80 et 90 grâce aux véhicules asiatiques. Elle se fait avec une boîte-pont qui sert de transmission et de différentiel avant. Les rapports sont faits et à même la transmission, un petit différentiel intégré transmet la puissance aux joint homocinétiques avants (joints de cardan en Québécois mais pas le bon terme technique).

Il n’y a donc pas besoin d’arbre de transmission (driving shaft). Ce type de transmission est génial pour la traction en hiver mais n’est pas privilégié pour les voitures sports avec une grande puissance car cette mécanique est plus fragile.

Les 4×4

Les 4×4 traditionnels sont souvent destinés à une mécanique de camion. Robuste et solide, cela ajoute tout de même beaucoup d’organe mécanique de plus. Ce principe oblige à deux différentiels séparés, un devant et un derrière. Ensuite, mise à part la transmission, il faut aussi un boîtier de transfert.

Le boîtier de transfert est un organe à la sortie de la transmission qui gère l’accouplement des 4 roues. Les variations sont donc exécutées par lui (2wd, 4wd, 4wd low).

Les 4×4 ont la capacité pour la plupart d’être décommandé au besoin. Ils peuvent donc être propulsion temporairement, en 4×4 de deux ratios différents (high et low) pour différents travaux selon le degré de force demandée.

Dans les plus récents, il y a aussi des modes automatiques et le tout géré par ordinateur et les embrayages peuvent se faire en pleine route. Lors de cette méthode, le véhicule va passer la plupart de la route sur propulsion pour économiser de l’essence.

 Les tractions intégrales

Les tractions intégrales sont des versions plus agiles du 4×4. Souvent utilisés dans les voitures, elles sont plus agiles et avec un couple aux roues mieux réparti. Par contre, ce n’est pas aussi fort pour le travail qu’un 4×4 traditionnel.

Traction semi-permanente

L’une des catégories de TI est la semi-permanente qui est très présente dans le marché. Elle a la particularité d’être 2 roues motrices la plupart du temps pour l’économie d’essence. Lors de variation de vitesse entre les deux essieux, elle peut enclencher l’embrayage de l’autre essieu pour devenir intégrale par un principe de visco-coupleur. Ce principe permet une variation du couple entre l’avant et l’arrière selon les besoins. Ce système demeure moins rapide de réaction qu’un embrayage permanent.

Traction permanente
Dans les voitures haut de gamme, on utilise souvent la traction intégrale permanente. Celle-ci procure plus de vivacité lors de demande de couple rapide aux 4 roues. Il y a une sorte de différentiel central qui répartit la motricité de façon optimal. Ce système est parfait côté traction mais consomme plus de carburant.
Il est aussi à noter que ce système est particulièrement fragile pour ce qui est des mauvaises conditions d’entretien de pneus. Ces systèmes de traction permanente ne tolère pas les frictions de glissements permanents causés par des grandeurs de pneus différentes sur la voiture. Le simple fait d’avoir des pneus d’usure différents dû à une crevaison ou des mauvaises permutations peut causer de sévères usures internes et provoquer le bris du différentiel central.

Les différentes sortes d’huile de différentiel

Il est évident qu’avec toutes ces technologies différentes, on a aussi des types d’huile différentes. Les différentiels ont donc des
différentiel entretien
options internes d’auto-bloquant ou de visco-couplage qui demandent des additifs différents les uns les autres. Voici la liste des huiles:

  • 1- Différentiel minérale 80W-90, 75W-90, 80W-140 ou 85W-140
  • 2- Huile pour différentiel syntétique  75W-90, 80W-140 ou 85W-140
  • 3- LS (limited slip, glissement limité) huile ou additif à ajouter
  • 4- VTM-4 différentiel Honda
  • 5- Dual pump différentiel Honda – à double pompe
  • 6- Huile engrenage GL-4 , GL-5
  • 7- Autres huiles spécifiques OEM

Il est essentiel de vérifier et de mettre le bon type d’huile pour un fonctionnement correcte et surtout une durabilité des pièces. Certaines applications ont été spécialement conçues pour une mécanique spécifique comme les huiles de différentiels arrières Honda qui sont souvent uniques depuis quelques années.

Pourquoi entretenir son huile de différentiel

Il me semble inutile de le dire car cela me paraît évident mais, il n’est peut-être pas fou de le dire pour promouvoir la prévention. Les huiles à différentiels travaillent très fort et les engrenages sont sollicités au maximum causant de la limaille de fer et des sédiments. De plus, un manque d’étanchéité peut causer une présence d’humidité provoquant un cambouis qui nuirait à la lubrification.

Quand remplacer son huile du différentiel?

Le plus simple sera toujours de vérifier les intervalles demandés dans votre guide d’entretien fourni avec la voiture. Ce guide renferme la charte d’entretien idéale créée par les ingénieurs qui ont conçus votre véhicule. J’imagine qu’ils doivent savoir de quoi ils parlent.

Dans l’optique où l’entretien est pour prolonger au maximum la qualité de la mécanique d’une automobile, il est du devoir des propriétaires d’autos de suivre les recommandations des manufacturiers pour être à jour pour les remplacement de fluides divers incluant celui des différentiels.

Prenez rendez-vous sans tarder

Si jamais cette lecture vous a convaincu de faire l’entretien de votre différentiel, nous en sommes ravis. Profitez de l’occasion pour mettre vos fluides à jour et ayez une voiture fiable et bien entretenue.

Autres liens sur les services mécanique

Comments are closed.

418-627-0058 ou prise de rendez-vous en ligneCliquez ici