514, boul. Louis XIV
Charlesbourg, Québec, G1H 4N9
Garage Charlesbourg Certi-pro - Pneus et mécanique
418-627-0058
17 septembre 2016,
 Off

Service de mise au point de moteur

La mise au point du moteur assure :
  • Une performance plus régulière du moteur, avec moins de ratés;
  • Une meilleure puissance en accélération;
  • Une consommation d’essence moins élevée;
  • Une réduction de la pollution.
  • Une meilleure longévité du moteur
  • Un son plus doux et régulier du moteur.
  • Des démarrages plus convaincants par temps froid.
Un garage de charlesbourg recommandé CAA vous recommande

Pour connaître l’intervalle recommandée pour l’entretien des bougies de moteur, veuillez-vous référer au manuel du propriétaire. Veuillez nous consulter si vous remarquez les anomalies suivantes :

Les services de mise au point moteur moteur peuvent varier d’un auto à l’autre dépendant de plusieurs facteurs. Vous pouvez consulter la page tarifs et forfaits pour les prix de base.

Ne pas confondre

Plusieurs personnes confondent la mise au point moteur et le changement d’huile. À notre ère, les mises au point se font rares et beaucoup peinent à se souvenir ce que c’est vraiment. Est-ce que le changement d’huile est une mise au point? Non! Le changement d’huile est un entretien de base, d’ailleurs c’est celui le plus fréquent à ce jour effectué sur une voiture. Pour ce qui est de la fameuse « mise au point », son nom le dit. Ce sont les étapes nécessaires à la remise en forme de l’état du moteur afin qui fonctionne « à point ». Cette phrase semble un peu manquer de précision mais ceci est lié aux gigantesques différences entre les unes et les autres.

Les principales différences notées sont surtout liées à l’évolution du temps. Autrefois, la mise au point moteur reposait à 90% sur l’état des mêmes et perpétuelles pièces d’allumage bien fragiles qui constituaient l’essentiel des sources de problèmes récurrents.

L’histoire de la mise au point moteur

Cet entretien était autrefois très fréquent. Les voitures ne pouvaient survivre sans des mises au point biannuelle au minimum. Si vous maugréer contre votre véhicule ces temps-ci c’est que vous n’avez aucune idée des coutumes d’antan.

La technologie

Ce n’est pas une question de qualité de pièces comme certains pourraient le penser. Mais plutôt le fait que les innovations des dernières années ont métamorphosé la voiture. Tout est différent sur un moteur versus la génération de moteur des années 70 et pourtant les moteurs des années 70 étaient nettement supérieurs aux générations de la deuxième guerre mondiale. Pourquoi? Voici une nomenclature des inventions responsables de la paix d’esprit que procure les autos d’aujourd’hui.

L’allumage

Je crois que les changements les plus intéressants fut au niveau de l’allumage. L’allumage étant essentiel car sinon le moteur meurt instantanément, tous ces changements ont été appréciés. Premièrement, les anciennes générations utilisaient beaucoup de pièces mobiles.

Des principes mécaniques en rotation venaient faire ce que l’électronique fait aujourd’hui. Il n’y pas donc plus de distributeur d’allumage avec doigt d’allumage et plus de pointes d’allumage. Ce qui est un énorme avancement.

Mais de plus, le fait que le signal partait d’un point central (le distributeur) forçait l’utilisation des fils à bougie qui transportaient les dizaines de milliers de volts de tension nécessaire pour l’arc électrique au bout des bougies. Ce qui causait une autre source de perte de voltage. L’électricité nécessaire parcourait une distance incroyable simplement pour se rendre à la bougie.

Aujourd’hui, la bobine d’allumage est vissée directement sur la bougie. Plus besoin de fil, de cap, de distributeur, de rotor ou de pointes. Ils ont enlevés 80% du système. L’ordinateur prend ses mesures et donne le signal à la bobine au moment voulu un point c’est tout.

Les bougies eux même sont complètement différentes. Une fois le moteur rendu propre par l’injection efficace, il était avantageux de créer des bougies durables. Elles ont donc changées et leurs pointes ce sont transformées. Maintenant, elles contiennent de l’iridium et du platine et ce principe a permis aux bougies de décupler leur durée de vie.

L’injection

La crise du pétrole des années 80 fut le clou dans le cercueil du rustique carburateur. Il fut à l’honneur depuis le début de l’automobile vers la fin du 19ème siècle. Bien sûr, il avait évolué quelque peu mais il n’était plus de taille face à l’injection qui se préparait depuis longtemps.

L’injection est un système qui a comme force la précision du calcul de la quantité d’essence géré par des données reçues de capteurs sur le moteur. Contrairement au carburateur qui donnait généreusement tout le temps comme si c’était un réveillon préparé par une grand mère qui sait bien recevoir.

Ces temps-ci, nous ne pouvons plus nous permettre la réception grandiose 365 jours par année. Il est temps d’avoir un bon rendement kilomètres/litre.

Le processus est simple, l’injection se sert d’injecteurs (généralement 1 par cylindre). Ils sont branchés à une ligne d’essence pressurisée entre 40 et 60 psi (pour la plupart). De façon électrique, l’ordinateur du moteur a la capacité de gérer l’ouverture des injecteurs ainsi que le temps d’ouverture. De cette façon, la quantité d’essence est calibré de façon plus précise cylindre par cylindre. Il est a noter que les injecteurs peuvent également diffuser l’essence d’une manière vaporisé qui permet l’atomisation des vapeurs.

Dans les dernières années, nous voyons l’arrivé d’un nouveau type d’injection, on l’appelle l’injection directe. C’est un changement d’endroit pour l’injecteur qui doit maintenant injecter directement dans la chambre de combustion. Cela prend des injecteurs puissants pressurisés beaucoup plus pour combattre les pressions de la chambre en pleine compression.

Le but de cette manoeuvre est logique. Grâce à la capacité d’injecter dans la chambre et d’avoir une chambre de combustion modifiée, les ingénieurs ont été capables de créer les condition idéales pour appauvrir davantage le mélange air/essence pour gagner encore sur l’économie sans nuire à la performance.

Ce type d’injection a un défaut important par contre et il faut que vous en soyez averti. Ces moteurs ont tendance à l’encrassement rapide au niveau des soupapes et du collecteur d’admission. Il est donc fortement recommandé de procéder au nettoyage de l’injection régulièrement.

L’électronique

Outre l’allumage et l’injection, l’électronique doit être vérifier sommairement. Des vérifications sur un analyser (scanner) pour vérifier la présence de codes présents ou en attente ainsi que des données de capteurs peuvent être utiles afin de déceler des troubles moteur.

Par exemple, si le client s’est plaint d’un non démarrage une fois et que votre vérification vous fait voir un code de capteur du vilebrequin en historique, vous êtes alors sur la piste d’un capteur qui a failli à sa tâche et que vous devriez vérifier au plus vite pour évitr une autre panne au client.

Autre exemple, vous pouvez vérifier les données de capteurs sur votre analyseur et vous apercevoir que l’ordinateur ajuste (triche) constamment sur l’injection (fuel trim). Il tente de rétablir le mélange grâce au sonde à oxygène plus que la normale et il serait bon de vérifier pourquoi. Est-ce un mauvais allumage? Un filtre bouché? un régulateur d’essence?diagnostique électronique

Certains tests permettent de découvrir des problèmes sournois avant que le client se retrouve dans l’embarras. Cela est l’une des forces des systèmes électroniques et l’ensemble des modules qui diagnostiquent à chaque dixième de seconde le moteur afin de vous en informer. Le but ultime de ce langage est de raccourcir les diagnostique des techniciens. Car les voitures d’aujourd’hui ont énormément d’électronique, il faut avoir les outils pour compenser la complexité des nouveaux systèmes.

La vérification des mises à jour des modules électroniques

Comme si c’était pas déjà assez compliqué, il faut également penser à ces mises à jour d’ordinateur aussi. Parce que l’automobile a suivi le courant des ordinateurs « modifiables » après leur sortie de l’usine, les mises à jour sont incontournables.

L’avantage est qu’une voiture peut dans la plupart des cas se faire modifier avec un correctif si elle avait un trouble désagréable pour le client dans des conditions particulières. Donc monsieur Tremblay avec son Jeep Compass qui aurait des problèmes de changements de vitesse avec sa transmission pourrait sans doute un jour recevoir une mise à jour de son module de gestion de la transmission pour diminuer ou régler son problème.

Donc, on peut dire que ce genre de service est lié à la mise au point moteur de nos jours. Si vous voulez des renseignements supplémentaires, consultez mon article sur ce sujet.

Enfin, la mise au point du moteur de votre voiture est une remise en forme selon les demandes propres à la technologie qui est contenue dans votre motorisation. Il se peut très bien que votre ami ou voisin avec un autre type de véhicule n’est pas du tout les mêmes factures liées à l’entretien de vos moteurs. De plus, les fréquences aussi peuvent varier.

 

Comments are closed.

Inscris-toi à l'infolettre Certi-pro et obtiens 25% de rabais sur l'entretiens de tes freins.
ENVOYER
Inscris-toi à l'infolettre Certi-pro et obtiens 25% de rabais sur l'entretiens de tes freins.
ENVOYER
418-627-0058 ou prise de rendez-vous en ligneCliquez ici